24.5.06

Tricot, crochet et travaux d'aiguilles en Finlande

Et maintenant, un petit exercice de français, si vous le permettez bien. Je viens d'écrire un petit billet sur le tricot et crochet finlandais en anglais pour mes lecteurs étrangers. Egalité (solidarité/sororité...) oblige, la même chose pour les francophones aussi.

Je me suis demandée plusieurs fois durant l'hiver qu'est-ce que c'est que les travaux d'aiguilles finlandais au fait. J'ai beaucoup de lecteurs d'étrangers qui voudraient sûrement savoir davantage sur ce que nous fabriquons ou avons fabriqué dans le passé.

Je me souviens de mon enfance que ma grand-mère tricotait des chaussettes. Les chaussettes étaient toujours grises bien que nos moutons fussent blancs. On envoyait les toisons blanches à une filature et on recevait du fil gris pour les chaussettes. Grand-mère était religieuse est n'utilisait que du fil bleu pour les rayures parce que c'était la seule couleur permise. Parfois, pourtant, on avait des chaussettes avec des rayures rouges et vertes aussi. Nous avions aussi des bonnets, des gants, des mouffles et des écharpes mais je ne me rappelle pas qui les a tricotés. Peut-être maman. Je me souviens d'un pull vert qu'elle a tricoté pour mon frère. Moi j'étais allergique à la laine, je ne pouvais pas supporter des vêtements en laine. Quelle belle ironie, si l'on pense à ma folie de laine actuelle.

Quant au crochet, j'étais la seule personne qui savait crocheter à la maison. J'ai appris à crocheter à l'école, et puisque j'ai tellement aimé le crochet j'ai aussitôt cherché des livres et des magasins et appris de nouvelles techniques.

Mais revenons à nos moutons (sic.), c'est à dire aux éléments authentiquement finlandais:

  1. Les quatre saisons pendant lesquelles on a besoin de vêtements plus ou moins chauds. Même en été on a parfois besoin des vestes de laine ou des châles, et les chaussettes en laine sont le choix parfait pour les bottes en caoutchouc.


  2. Le mouton finlandais
    Nous avons une race de mouton indigène qui est petit mais robuste et bon pour plusieures utilisations. Le stock est relativement petit et il est assez difficile de trouver de fil filé de la laine finlandaise dans les magasins aujourd'hui. Mais une partie des éleveurs de moutons est restée fidèle au mouton du pays. Il y a quelques filatures en Finlande dont la plus connue et la plus grande est probablement Pirtin Kehräämö près de Mikkeli. On m'a dit à une filature que la plupart de la laine des moutons finlandais est utilisé pour des bottes feutrées. La laine feutre bien, ce qui l'a rendue très populaire parmi les bloggueuses finlandaises aussi. Moi j'aime la laine finlandaise surtout à cause de son toucher et de son fin lustre.

  3. Parce que je ne connais évidemment pas très bien le sujet, je suis allée à la bibliothèque pour trouver quelques livres. Je vais vous parler de ce qui j'ai trouvé dans ces deux livres (avec des photos issues de ces livres également):


    • Almay, Mirja, Luutonen, Marketta & Mitronen, Kyllikki: Sydämenlämmittäjä ja tikkuripaita: Perinteisiä neuleita Suomesta ja Eestistä. Helsinki: Tammi, 1993. ISBN 951-31-0089-9 (English summary)

    • Olki, Mary: Mary Oljen kauneimmat käsityöt. 3. p. Porvoo: WSOY, 1981.


  4. Naalbinding
    Cette technique (nålbinding, needlebinding, kinnasneulatekniikka), dont le nom français m'échappe, est probablement plus vieille que le tricot. On l'execute avec une grosse aiguille fabriquée en bois, métal ou os.

  5. Tapestry crochet
    Là aussi, je ne connais pas le terme français. Mais c'est une technique de crochet multicolore. En Finlande de l'ouest, on a utilisé cette technique alliée au tricot, comme dans le beau pull de Korsnäs.


    Sur le site du Musée de l'Ostrobothnie vous pouvez voir un détail de ce pull.

    Pour moi, ce beau marié n'a pas l'air typiquement finlandais, mais il s'agit bien d'un habit traditionnel de l'Ostrobothnie également.

    Mouffles crochetées


    Liens sur le crochet:
    http://www.kaspaikka.fi/vanhat/fleen/kirjov.html (en finnois)
    http://iweb.tntech.edu/cventura/tapestrycrochet.htm (en anglais)

  6. Crochet de Bosnie
    Cette technique est vieille. On l'appelle aussi shepherd's knitting ou crochet des bergers. Ma mère m'a raconté que lorsqu'elle était petite, il y avait une dame qui allait d'une maison à l'autre et crochetait des mouffles. Elle savait bien garder le secret de son métier car elle avait son propre outil qu'elle ne montrait jamais à personne, filait un fil spécial très peu tordu, et prenait soin à ne pas montrer le travail avant qu'il ne soit fini. Ma mère a été étonnée de voir la paire de mouffles que j'ai faites en crochet de Bosnie.

  7. Modèles de tricot finlandais

  8. Quant au tricot jacquard, les Finlandais ont utilisés les mêmes modèles que l'on trouve dans les autres pays nordiques, notamment en Norvège.


    Pour les Finlandais d'aujourd'hui le pull Jussi (Jean) est l'emblême de masculinité. Le modèle est pourtant relativement récent, de 1914. Les couleurs traditionnelles sont rouge profond et gris.


    Vilma vient de tricoter un bel example de pull que l'on appelle 'Tikkuripaita' . C'est le modèle traditionnel du pull des pêcheurs de Finlande de l'ouest.

7 kommenttia:

jeanne-marie kirjoitti...

Rassures toi en France aussi les moutons étaient blancs mais la laine des chaussettes était grise et grattait ! Très intéressant tout ce que tu nous racontes là !

Cécile kirjoitti...

J'ai appris pleins de choses, super !

Sandrine Tricofolk kirjoitti...

Ca m'a amusée les moutons blancs et la laine à chaussette grise ! Quand j'étais petite, ma grand'mère me tricotait des chaussettes, et j'avais horreur de ces chaussettes car la laine grattait !!
En tout cas c'était très intéressant ton message. J'avais lu la version anglaise, mais j'ai mieux compris en version française ;)

iona kirjoitti...

Heii!! Nyt sait aikaan sen perinnepläjäyksen jota suunnittelit ;)

Pirkko kirjoitti...

Oui, c'est rassurant et marrant de lire que même vous avez eu des chaussettes grises et grattantes ! J'ai appris beaucoup en écrivant ce billet et continuera sûrement à explorer ces sources d'info et à en écrire davantage dans mes prochains billets.

Iona: Hauskaa lukea että muissakin maissa lapsuuteen ovat kuuluneet harmaat villasukat. Kolmenkymmenen vuoden päästä muistellaan kai saksalaisten rumasukkainsinöörien lankainventioiden jälkeläisiä. Ja äitien/kummitätien tekemiä karkinhajuisia läikikkäitä sukkia ;D

Christine kirjoitti...

J'aime beaucoup ton blog, il est passionnant, et aujourd'hui j'ai appris énormément de choses très intéressantes, merci !
Et je t'admire beaucoup d'écrire parfaitement bien en anglais et en français !

florence kirjoitti...

hihi! et chez nous, tous les pulls et chaussettes étaient verts! et ca grattait! on donnait la laine des moutons de mon oncle à filer et on récupérait ce qu'il y avait de pire en fait de laine! à vous dégouter!

Lähetä kommentti